Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2016-09-07T15:00:33+02:00

Faites le plein de vitamines avant l'hiver

Publié par Stef
Faites le plein de vitamines avant l'hiver

L'hiver approche, et avec lui, les maladies habituelles : rhumes, sinusites, angines, grippes menacent nos organismes. Voici quelques conseils pour bien utiliser les vitamines.

 

Les vitamines, c'est quoi ?

C'est une "substance organique active, vitale, indispensable en infime quantité à la croissance et au bon fonctionnement de l'organisme, qui ne peut en effectuer lui-même la synthèse", selon le dictionnaire Larousse. 

Généralement, on sépare les vitamines en deux groupes : les vitamines hydrosolubles (solubles dans l'eau) et les vitamines liposolubles (solubles dans les graisses), comme l'explique cette vidéo.

Nous avons donc besoin de vitamines pour être en bonne santé : toute carence a des conséquences néfastes.

Par exemple, un manque de vitamine B2 peut provoquer des lésions des lèvres, de la langue et des yeux.

Consommer des vitamines est donc utile pour éviter une carence et renforcer ses défenses immunitaires. "Les fruits apportent des micronutriments, vitamines et antioxydants qui s'opposent aux radicaux libres pour renforcer les défenses immunitaires", souligne Arnaud Cocaul, nutritionniste à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière dans un article du Monde. Mais ces vitamines ne permettent pas de soigner une maladie. 

Quelles sont les vitamines essentielles pour faire face à l'hiver ?

La plus importante reste la vitamine C, préventivement comme curativement. Elle combat virus et bactéries et est efficace en cas de fatigue.

La vitamine B1, connue pour stimuler la mémoire, est également intéressante à cette saison.

De même, la vitamine A, présente dans la fameuse huile de foie de morue, renforce le système immunitaire et augmente la résistance aux affections respiratoires.

Ces vitamines ne constituent certes pas une protection primaire, mais elles fortifient les défenses de l'organisme. Par exemple, en cas de syndrôme grippal banal chez l'adulte, il est recommandé d'absorber 2 grammes de vitamine C deux fois par jour. Préventivement, il est intéressant d'associer la vitamine C en cure, aux oligo-éléments (cuivre, or, argent) et à la phytothéraphie (échinacée).

Les compléments vitaminés présentent-ils des risques ?

Sur ce sujet, les avis divergent.

 

  • S'ils sont pris correctement, les compléments ne présentent pas de danger. La plupart des vitamines, absorbées à dose raisonnable, ne présentent aucune toxicité. Mais il y a tout de même des précautions à prendre. A forte dose, la vitamine B1 peut être toxique, elle est d'ailleurs déconseillée à la femme enceinte car elle peut entraîner des malformations du foetus. La vitamine C est sans danger, mais les personnes sensibles doivent éviter d'en prendre le soir car elle peut les empêcher de dormir.
  • Oui : la carence en vitamines a des effets néfastes sur la santé, mais le surplus aussi. "La vitamine A est un des facteurs d'augmentation des cancers du poumon. Un excès de zinc réduit les défenses immunitaires. Une prise excessive et à long terme de manganèse créent des troubles musculaires et nerveux chez les personnes âgées. La niacine, présente dans la vitamine B3, a un impact dans la destruction des cellules, etc.", indique Chris van Tulleken.

"Durant de nombreuses années, nous avons utilisé ces vitamines sans connaître leurs effets. Nous disposons de nombreuses données montrant qu'une carence de certaines vitamines est néfaste, mais cela ne veut pas dire qu'en absorber beaucoup est bénéfique", expliquait en 2011 le Dr Toren Finkel, directeur du Centre de médecine moléculaire aux Instituts nationaux de la santé (NIH), à l'Agence France-Presse.

  • Il y a une grande différence entre les vitamines synthétiques et naturelles, note le journaliste Anthony Gucciardi dans un article publié dans la revue Natural Society (en anglais), le 27 décembre 2011. Les ingrédients de synthèse et les produits de remplissage contenus dans les vitamines en gélule, capsules ou ampoules, peuvent endommager l'organisme, selon lui. "La version synthétique de la vitamine E (...) est capable de perturber le système endocrinien, tandis que la vitamine E naturelle est efficace contre le vieillissement, le stress oxydatif, et des centaines d'autres affections", estime-t-il.

Les multivitamines de synthèse ne préviennent pas des maladies cardiovasculaires contrairement aux vitamines unitaires naturelles.

Aux Etats-Unis la production, la vente et la consommation de multivitamines de synthèse est une industrie de plusieurs milliards de dollars. La plupart des Américains prennent ce genre de vitamines sous la forme de compléments alimentaires chimiques pour la prévention des maladies cardio-vasculaires. Ils ne font en effet aucune différence entre le naturel et le synthétique.

 

Aucun avantage à prendre des vitamines de synthèse

Une étude réalisée récemment avait donc pour but d’examiner les publications qui ont analysé le lien entre supplémentation en multivitamines et prévention des maladies cardiovasculaires. Malheureusement, les données actuelles ont montré qu’il n’y aucun avantage à se supplémenter en vitamines synthétiques comme le fait l’ensemble de la population des États-Unis.

Mais cela ne concerne que les multivitamines dont on sait qu’elles sont souvent surdosées et qu’elles sont synthétiques. Les auteurs de ces études pensent d’ailleurs qu’il vaut mieux prendre des vitamines unitaires selon les besoins spécifiques à chacun plutôt que ces multivitamines.

 

Les bienfaits des vitamines naturelles unitaires

Pour ce qui concerne les vitamines naturelles unitaires, on sait que :

  • La vitamine A naturelle retarde l'athérogenèse.  
  • La vitamine C qui est un antioxydant peut diminuer les lésions de l’endothélium vasculaire induites par les radicaux libres, lésions qui, à la longue, peuvent conduire à la formation de la plaque d'athérome.
  • La vitamine E a été largement étudiée pour ses effets bénéfiques sur la fonction plaquettaire ainsi que l'inhibition de la formation de cellules spumeuses (près athéromateuses).
  • De faibles niveaux de vitamine D peuvent favoriser l'infarctus et augmenter le risque de problèmes cardiovasculaires.
  • Une consommation alimentaire accrue de vitamine B6, B12, et d’acide folique a été associée à la réduction des niveaux d'homocystéine; tandis que les niveaux sanguins élevés d'homocystéine ont été associés à la survenue d'accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque, et d’accident cardiovasculaire mortel.

 

En suivant ces liens, vous trouverez toutes les infos sur les différentes vitamines nécessaires.

Comment en faire le plein ?

Tout d'abord, il faut surveiller son alimentation. Privilégiez les aliments riches en vitamines A, B1 et C. Le beurre, les carottes et les épinards contiennent de la vitamine A. On trouve de la vitamine B1 dans le pain complet (attention au gluten), la levure de bière. Enfin, la vitamine C est présente dans les agrumes bien sûr, le chou, le chou-fleur, le kiwi et la pomme-de-terre.

Veillez néanmoins à ce que les fruits et légumes soient frais.

Par ailleurs, la vitamine C est assez fragile, faites-donc attention à la cuisson des aliments. Si les besoins sont particulièrement importants, notamment en vitamine C, l'alimentation ne suffit alors pas. Il est conseillé, dans ce cas, de prendre des vitamines de synthèse en compléments alimentaires.

 

Pour voir les images correctement, il vous suffit de cliquer dessus :-)

Faites le plein de vitamines avant l'hiverFaites le plein de vitamines avant l'hiver
Faites le plein de vitamines avant l'hiverFaites le plein de vitamines avant l'hiver

Finalement, que fait-on ?

Priviliégiez les vitamines naturelles aux synthétiques !

 

En suivant le lien ci-dessous, vous trouverez des vitamines naturelles unitaires en vente.

Sinon, prévilégiez les fruits et légumes frais et bio !

 

Bien se nourrir suffit. Patsy Brannon, professeur de nutrition à l'université Cornell de New York (Etats-Unis), note que ce sont plus souvent les personnes se nourrissant bien et choisissant des aliments vitaminés qui prennent des compléments de vitamines. Ainsi, ils peuvent très vite atteindre des doses élevées et potentiellement risquées. 

Mais, pour la population générale, un régime alimentaire sain, composé de légumes et de fruits riches en fibres ainsi que de protéines animales, fournit les vitamines et les micronutriments nécessaires, indique Patsy Brannon dans une interview à l'AFP. Les carences en vitamines et en sels minéraux sont assez rares et surviennent essentiellement dans les milieux défavorisés ou les pays pauvres.

Donc, si on veut garder la forme en hiver, il vaut mieux privilégier certains fruits de saison, sans exagérer, comme l'explique Catherine Fournier sur son blog Attention manger. Elle liste l'ananas, la banane, le citron, la clémentine, les fruits de la passion, la goyave, la grenade, le kaki, le kiwi, le litchi, la mandarine, la mangue, le pamplemousse, la papaye, l'orange...

Ci-dessous, vous trouverez les aliments ainsi que leurs apports et leurs fonctions.

Faites le plein de vitamines avant l'hiverFaites le plein de vitamines avant l'hiverFaites le plein de vitamines avant l'hiver
Faites le plein de vitamines avant l'hiverFaites le plein de vitamines avant l'hiver

* * * * * * * * * *

N’oubliez pas de vous abonner à ma newsletter

pour ne plus manquer aucun de mes articles

Vous pouvez également me suivre sur ma page Facebook !

Et me contacter et/ou me poser vos questions par mail :

stephanie.azurite@gmail.com

Faites le plein de vitamines avant l'hiver

Mots-clés : hiver, santé, vitamine, minéraux, bien-être, naturel

 

Liens :

www.sante.journaldesfemmes.com

www.francetvinfo.fr

www.blog.francetvinfo.fr

www.femininbio.com

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog

PageRank SocialRank