Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2016-04-26T10:25:09+02:00

Purifier l'air de votre maison, bureau,...

Publié par Stef
Purifier l'air de votre maison, bureau,...

L'air de notre maisons (et de notre bureau) n'est pas toujours au top. Pour respirer plus sainement, on peut miser sur l'aération et des solutions douces et naturelles aux vertus antibactériennes, antiseptiques ou antivirales.

 

Nous passons en moyenne 14 heures par jour dans nos maisons et, contrairement à ce que l'on croit souvent, l'air que nous y respirons n'est pas toujours de bonne qualité.

Les pollutions y sont nombreuses : tabac, humidité, moisissures, résidus de peinture, moquettes et revêtements de sol, appareils à combustion, bougies parfumées, poils d'animaux,...

Et malheureusement, elles peuvent avoir des effets néfastes sur notre santé par des allergies, des irritations des voies respiratoires, des maux de tête.

 

Le premier réflexe pour avoir un air sain, c'est l'aération.

Chaque jour, au saut du lit ou avant votre café, prenez le temps d'ouvrir grand vos fenêtres, hiver comme été, au moins dix minutes par jour, même lorsqu'il fait très froid. Vous pouvez aussi le faire le soir. Aérer permet de diluer la pollution mais pas de l'éliminer. Attention, si vous avez des enfants en bas âge, ne les laissez jamais seuls, la fenêtre ouverte !

Aérez vos pièces

Aérez vos pièces

Les mauvaises odeurs

  • Si vous avez de la lavande dans votre jardin ou sur votre balcon, coupez les tiges, faites-les sécher. Dans une coupelle, faites brûler la tige de lavande, comme un bâton d'encens.
  • Le bicarbonate de soude absorbe les mauvaises odeurs. Dans une coupelle, mettez 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et choisissez la pièce à assainir.
  • Pour ceux qui sont fans de l'odeur d'encens, préférer l'écorce de styrax à faire brûler sur un morceau de charbon à encens. Eviter les bâtons d'encens à cause de la toxicité des colles utilisées.
  • Utilisé depuis de nombreuses années, le papier d'Arménie ne fait pas toujours l'unanimité. Il est efficace pour assainir l'air, pour lutter contre les épidémies de rhume et de grippe, contre les odeurs de tabac ou de cuisine. Employé à trop hautes doses ou sans aération, son utilisation est nocive pour la santé. Il est fortement déconseillé aux asthmatiques, aux allergiques ou aux personnes souffrant de troubles respiratoires.

 

Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...

Les huiles essentielles

Avec leurs pouvoirs antibactériens, antiseptiques, antiviraux, en diffusion, les huiles essentielles (HE) de lavande officinale, de romarin à cinéole, de citron, d'eucalyptus radiata, de pamplemousse, de pin sylvestre seront à privilégier pour redonner un air pur naturel et des odeurs fraîches de vacances méditerranéennes. La diffusion d'HE est idéale pour libérer des ondes positives et des arômes bénéfiques dans l'atmosphère.

 

Outre la possibilité de les appliquer sur la peau ou de les ingérer à raison de quelques gouttes sur une pastille neutre ou un sucre (Attention, le recours au huiles essentielles par voie orale est déconseillé chez l'enfant et la femme enceinte), il est aussi conseillé d’utiliser des brumisateurs ou des diffuseurs d’huiles essentielles afin de diffuser leurs parfums dans votre intérieur.

Au bureau ou à la maison, il est important de choisir une huile essentielle adaptée à l’endroit dans lequel ce brumisateur sera installé. Pour une chambre, préférez l’huile essentielle de mandarine ou l'huile essentielle de lavande aux vertus apaisantes.

 

Pour assainir et purifier l’air de votre pièce à vivre ou de votre bureau, il est possible de diffuser le mélange suivant :
- 15 gouttes Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata ssp radiata) ;
- 15 gouttes Mandravasarotra (Cinnamosma fragrans) ;
- 10 gouttes Litsée citronnée (Litsea citrata) ;
- 10 gouttes Citronnier (citron) (Citrus limonum).

Les huiles essentielles
Les huiles essentielles
Les huiles essentielles
Les huiles essentielles
Les huiles essentielles
Les huiles essentielles

Les huiles essentielles

Recettes naturelles à faire soi-même

 

  • Des parfums de Provence dans le séjour

Dans un vaporisateur, mélangez 20 cl d'eau, 20 cl d'alcool à 60°, 15 gouttes d'HE de lavande officinale, 15 gouttes d'HE de pamplemousse. Agitez avant chaque utilisation et vaporisez chaque matin après avoir aéré votre pièce.

 

  • Des senteurs d'agrumes dans la cuisine

Versez dans un diffuseur 10 gouttes d'HE de lavande officinale et 10 gouttes d'HE de citron, diffusez pendant une vingtaine de minutes. Pour celles qui ne possèdent pas de diffuseur, versez dans un flacon-spray de 30 cl, 25 cl d'eau de source, 20 cl d'alcool à 60° et 20 gouttes d'HE de citron. Agitez le flacon avant de le vaporiser dans la pièce.

 

  • De la lavande dans la salle de bains

Pour assainir l'atmosphère humide, mettez dans une vasque, des galets ou des cailloux ramassés sur la plage ou dans le lit d'une rivière. Rincez-les à l'eau claire et arrosez-les de quelques gouttes d'HE de lavande officinale. Renouvelez.

 

  • Du romarin dans les toilettes

Pour des petits coins aux senteurs de garrigue, diluez 1 cuillère à café d'HE de lavande officinale ou d'HE de romarin à cinéole ou d'HE de citron dans 2 cuillères à soupe d'alcool à 70°. Versez dans un flacon-spray de 30 ml, 20 cl d'eau de source et secouez pour bien mélanger. Vaporisez.

 

  • Des senteurs zen dans la chambre

Versez dans un diffuseur 10 gouttes de lavande officinale et 5 gouttes d'HE de marjolaine à coquilles, à diffuser pendant une vingtaine de minutes. Pour une diffusion câline, versez 5 gouttes d'HE de lavande officinale ou d'orange douce et 10 gouttes d'HE d'ylang-ylang dans votre diffuseur pendant 20 minutes avant votre coucher. Pour la chambre d'enfant, le soir, une heure avant son coucher, versez 10 gouttes d'HE de lavande officinale et 5 gouttes d'HE de mandarine dans le diffuseur.

Purifier l'air de votre maison, bureau,...

Les plantes dépolluantes

Dans des conditions contrôlées, c’est-à-dire en laboratoire, certaines plantes seraient susceptibles d’absorber certains polluants et donc d’assainir l’air. Cependant, dans les conditions réelles de notre quotidien, ces mêmes plantes seraient inefficaces puisqu’elles absorberaient les polluants en quantité négligeable. Les avis sont donc partagés et, en attendant d’autres études, mieux vaut se tourner vers d’autres solutions, en sachant que dépolluantes ou non, elles ne font aucun mal et peuvent tout simplement servir à décorer votre intérieur :-)

 

  • Le Ficus est à placer partour dans la maison car il est le meilleur neutralisant du formaldéhyde (mousses d'isolation, colles de moquette, papiers d'emballage, essuie-tout, vêtements nettoyés à sec, ...)
  • Le lierre qui est en tête de la vitesse d'absorption et qui débarasse l'air ambiant du formaldéhyde, du trichloréthylène (peintures, solvants, vêtements nettoyés à sec,...) et du benzène (peintures, encres, détergents, ..). Il trouvera sa place dans le couloir, le bureau ou la chambre.
  • Le chlorophytum est également un excellent allié de la dépollution intérieure car il s'attaque au formaldéhyde mais aussi au xylène et au redoutable monoxyde de carbone.
  • Le philodendron est articulièrement eficace pour les pièces récemment meublées puisqu'il absorbe le pentachlorophémol, produit du traitement du bois. Il peut être également placé dans un pièce au taux d'humidité faible car il a la faculté d'humidifier l'air ambiant.
  • L'azalée est très utile dans les pièces carrelées comme la cuisine et la salle de bain car elle est friande d'ammoniaque, substance que l'on trouve dans les dégraissents et les produits de nettoyage des sols.
  • Le chrysanthème trouve sa place dans les pièces fraîchement repeintes qu'il dépolluera en absorbant le trichloréthylène présent dans les peintures.

 

Dans la chambre

Comme nous, les plantes respirent le jour et la nuit en inspirant du dioxygène et en expirant du CO2. Mais le jour, cette activité est largement compensée en quantité par la photosynthèse qui, en présence de lumière, dégrade le CO2 et rejette du dioxygène. Inutile de paniquer pour autant, la respiration d'une plante pendant la nuit concerne des quantités infimes, bien moindres que celle ou celui qui partage votre lit !

 

Créer un mur végétal

Sur un mur nu exposé à la lumère du jour, on peut créer un magnifique mur végétal. Sur des cadres destinés à recevoir un support (à base de feutre ou de mousse), on installe des plantes peu gourmandes en eau, adaptéers aux condtions particulières de la vie sans terre. Peu à peu, le support sera colonisé et les plantes joueront un rôle de purification de l'air intérieur.

Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...

Les purificateurs d'air

 

Il existe trois grandes technologies de purification de l’air.

Les plus courants sont les purificateurs à filtres HEPA (haute efficacité pour les particules aériennes) qui retiennent impuretés, bactéries et particules supérieures à 0,3 micromètres, mais ils impliquent un changement régulier de filtre et un débit d’air suffisant pour renouveler l’air de la pièce fréquemment. Ils sont moins efficaces sur les composés organiques volatiles et les gaz.

D’autres systèmes fonctionnent grâce à la chaleur. L’air circule dans une chambre à haute température (200 °C), détruisant au passage les pollens, les micro-organismes et les poussières. Un système particulièrement efficace contre les responsables des petits problèmes respiratoires.
Enfin, les systèmes photocatalytiques, jusqu’à présent réservés aux milieux industriels et hospitaliers, fonctionnement selon un principe simple : le dioxyde de titane, dès qu’il est exposé à la lumière, dégrade tous les polluants et les transforme en oxygène, CO2, eau et azote, le tout en quantités négligeables. Particules, COV (composés organiques volatiles) et bactéries n’ont qu’à bien se tenir ! Et pour le confort, la plupart des purificateurs sont désormais silencieux et n’émettent pas d’ozone.

 

 

Les purificateurs d’air Attitude sont élaborés à partir de charbon activé qui absorbe les polluants. Ils contiennent également des huiles essentielles qui permettent de créer une ambiance favorisant la détente et de supprimer les mauvaises odeurs. Efficaces 6 semaines pour une pièce de 35m², vous avez le choix entre deux fragrances : lavande-eucalyptus ou fruit de la passion. 

Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...
Purifier l'air de votre maison, bureau,...

10 bonnes idées

 1. Attention aux produits ménagers !

Aérosols, produits nettoyants… Les produits ménagers contiennent des substances chimiques. A chaque fois que vous faites le ménage, vous libérez dans la maison des substances irritantes qui peuvent être à l’origine d’une gêne respiratoire ou d’allergies. Évitez de mélanger des produits entre eux au risque de déclencher des émanations nocives. Préférez des produits simples, comme le bicarbonate de soude ou le vinaigre blanc. Et surtout aérez pendant et après leur utilisation.

Évitez les produits qui sentent bon … Aucun produit n’est capable d’éliminer les polluants ! Méfiez-vous des odeurs du propre ou du neuf. Car le propre ne sent pas. Comme les produits ménagers, bougies, encens et parfums d’ambiance ajoutent dans l’atmosphère des particules et des composés organiques volatils (ou COV), qui peuvent irriter les voies respiratoires ou entraîner des allergies.

 

2. Attention au bricolage à la maison !

Peinture fraîche ? Attention non seulement aux vêtements mais aussi aux émanations ! Peintures, colles, solvants, vernis… Les produits de bricolage, ou certains matériaux de construction comme la laine de verre, dégagent des éléments toxiques pendant et parfois même après les travaux. Alors pensez à bien aérer votre maison et à prendre votre temps avant de dormir dans votre intérieur tout neuf ! Désormais, les taux de COV sont indiqués sur certains produits de construction. Lisez donc les étiquettes et optez pour des produits A+.

 

3.  Arrêtez de fumer !

Asthme, allergies, maladies cardio-vasculaires… Les dangers du tabac sont connus. 5 000 personnes décèderaient même chaque année du tabagisme passif. Même la fenêtre ouverte, en-dessous de la hotte,... les composants sont en partie absorbés par les textiles (rideaux, tapis, moquettes).

 

4. Optez pour des matériaux sains pour vos meubles

Les meubles et certains matériaux de construction ont aussi un impact sur la qualité de l’air intérieur. Composés en grande partie de colle, les meubles en aggloméré diffusent des composés organiques volatils dans l’atmosphère longtemps après leur achat. Évitez donc leur accumulation, surtout dans des pièces peu aérées et attendez quelques jours avant de dormir dans cette pièce s’il s’agit d’une chambre.

 

5. Dépoussiérez et évitez les pièges à poussière

Les acariens sont responsables de la majorité des réactions allergiques. Dans la literie, les tapis, les rideaux, les canapés, ils sont partout ! N’accumulez pas les textiles et lavez les souvent. Passer l’aspirateur est aussi un bon moyen d’éviter leur prolifération. Mais il faut qu’il soit muni d’un filtre qui évite de renvoyer les acariens dans l’atmosphère.

 

6. Aérez la maison !

Matin et soir, même en plein hiver, ouvrez grand vos fenêtres afin de renouveler l’air de la pièce et ainsi bien aérer votre maison. Mais attention, cela n’empêche pas de devoir ventiler ! Une bonne ventilation évacue l’air vicié, apporte de l’air neuf qui dilue les polluants et lutte contre l’humidité et les condensations. Elle est primordiale d’autant plus qu’aujourd’hui nos bâtiments sont de plus en plus étanches à l’air. Naturelle jusque dans les années 70, la ventilation des bâtiments peut aujourd’hui être mécanique. La VMC double flux offre ainsi aux bâtiments un débit d’air constant, indépendant des conditions climatiques.

 

7. Optez pour une ventilation double-flux

La ventilation double flux est un système économique qui consomme peu d’énergie et sait limiter les pertes de chaleur liées au renouvellement de l’air. Son échangeur de chaleur permet à l’air vicié extrait de transmettre de 70 à 90 % de ses calories à l’air neuf entrant. Outre les économies d’énergies engendrées, la ventilation double-flux a pour autre avantage de filtrer l’air neuf, évitant ainsi de faire entrer allergènes et polluants extérieurs.

 

8. Climatisez votre logement pour assainir l’air

Rafraîchir l’air en été, le réchauffer en hiver… Si la climatisation réversible sait s’adapter aux saisons pour assurer notre confort thermique, elle garantit également une bonne qualité de l’air intérieur. Les filtres débarrassent l’air que vous respirez des poussières et pollens en suspension, sources de la pollution de l’air. Climatiser sa maison peut donc s’avérer une bonne solution pour limiter la pollution intérieure.

 

9. Entretenez régulièrement votre VMC et vos bouches d’aération

Pour bien fonctionner, la ventilation mécanique ne doit pas être oubliée. Un réseau encrassé peut entraîner une surconsommation d’énergie et un défaut de renouvellement d’air. Si vous vous demandez comment nettoyer une VMC, sachez que les bouches et entrées d’air se nettoient au moins deux fois par an. Les filtres des ventilations double flux doivent quant à eux être changés régulièrement (une fois par an).

 

10. Surveillez vos appareils de combustion

Invisible et inodore, le monoxyde de carbone est le fruit d’une mauvaise combustion des appareils de cuisson ou de chauffage. Il est responsable d’environ 5 000 intoxications par an et du décès d’une centaine de personnes en France. L’entretien annuel des chaudières est d’ailleurs obligatoire et doit être fait par un professionnel. Alors pensez au ramonage et ne bouchez jamais vos entrées et sorties d’air !

 

Enfin … Faites la chasse aux moisissures !

Une humidité excessive entraîne la formation de moisissures. Outre l’aspect inesthétique et les dégradations qu’elles peuvent engendrer sur votre habitat, elles peuvent engendrer des problèmes de santé et sont responsables de nombreuses allergies. Évitez le plus possible de faire sécher le linge en intérieur et de laisser s’accumuler les vapeurs d’eau provenant de la douche ou de la cuisine. Et, dans tous les cas : ventilez !

 

Les polluants spécifiques à l’intérieur des logements sont présents en quantité 5 fois supérieure à ceux de l’extérieur. L’observatoire de la qualité de l’air intérieur a réalisé une étude entre 2003 et 2005 qui a révélé l’existence de plus de 100 polluants dans l’air intérieur.

Les moisissures

Les moisissures

Et vous, qu'utilisez-vous pour purifier l'air de chez vous ?

* * * * * * * * * *

N’oubliez pas de vous abonner à ma newsletter (dans la colonne de droite)  ;-)

(Depuis un smartphone, cliquer sur "Standard view" tout en bas de la page pour y accéder)

Vous pouvez également me suivre sur ma page Facebook !

Et me contacter et/ou me poser vos questions par mail :

stephanie.azurite@gmail.com

Purifier l'air de votre maison, bureau,...

Mots-clés : air, purifier, oxygène, CO2, électrique, huile essentielle, plante, intérieure, aérer, fenêtre

Sources :

www.topsante.com

www.mieux-vivre.auchan.fr

www.natureetdecouvertes.com

www.ma-maison-eco-confort.atlantic.fr

www.passeportsante.net

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog

PageRank SocialRank