Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2016-04-25T12:45:33+02:00

Comment soulager les symptômes des allergies

Publié par Stef

La belle saison revient et avec elle, les super-ennemies :

les allergies !

 

Vous en avez marre de passer toute votre journée à éternuer, à vous moucher et à avoir les yeux qui chatouillent.

 

Il faut savoir que l'allergie est une réaction anormale du système immunitaire face à des substances exogènes (étrangères au corps) en soi inoffensives ou à des substances comme du pollen ou des aliments. Les raisons de cette réaction ne sont pas encore entièrement clarifiées à ce jour.

 

Noubliez pas que les maux du corps sont liés à l'émotionnel ! Vous trouverez les causes possibles des allergies dans mon article.

 

Voici quelques astuces pour soulager les symptômes.

 

Comment soulager les symptômes des allergies

Soulager les symptômes des allergies

 

Évitez les agents allergènes.

Essayez de ne pas sortir du logis avant la mi-matinée, ou lors des jours plus secs et venteux, lorsque le taux de pollen en circulation est le plus élevé. Fermez vos fenêtres et vos portes et évitez de fumer, ce qui pourrait aggraver les symptômes et diminuer l'efficacité des traitements.

 

Les antihistaminiques.

Ils bloquent l'histamine (agent chimique inflammatoire que produit le corps en réaction aux allergènes). «Ils peuvent soulager l'écoulement nasal, l'éternuement, les démangeaisons du nez et des yeux, mais ne présentent pas d'effets significatifs sur la congestion», précise Ruddock. Recherchez des formules de deuxième génération (comme Claritin ou Reactine) comprenant cétirizine ou loratadine à leur liste d'ingrédients. La plupart ne présentent pas d'effets secondaires importants, si ce n'est qu'un léger effet de somnolence. (Les formules de première génération, telles que Benadryl, provoquent un effet de somnolence plus important.)

 

Les produits combinant antihistaminiques et décongestionnants.

Les produits comme Allegra-D ou Tylenol Allergies peuvent soulager la congestion des sinus, en présentant toutefois quelques risques suivants. À utiliser avec prudence si vous souffrez d'une maladie cardiaque, de pression sanguine élevée, d'un glaucome ou d'un problème thyroïdien.

 

Les vaporisateurs nasaux à effet décongestionnant.

Otrivin ou Drixoral offrent également un soulagement, mais peuvent créer une dépendance. Alors, ne les utilisez pas pendant plus de trois à cinq jours consécutifs. Le vaporisateur nasal Cromolyn est une autre option, mais selon Berger, son efficacité est faible. (Ce dernier ajoute que les corticoïdes prescrits sous forme de pulvérisation nasale seraient les médicaments à privilégier afin de réduire l'inflammation.)

Comment soulager les symptômes des allergies

Les traitements naturels.

  • Exlure de votre régime alimentaire les allergènes potentiels (par exemple produits laitiers, blé, soya et maïs) pourrait réduire l'inflammation des sinus, des oreilles ainsi que des cavités nasales. Résultat: des symptômes normalement moins aigus.

 

  • Certaines études suggèrent que des suppléments de probiotiques (qui reconstituent les bactéries saines de votre intestin), de vitamine C, de  quercétine et d'extraits d'ortie et de pétacite officinal pourraient également soulager les symptômes du rhume des foins. Turner ajoute que «l'irrigation des sinus s'avère également une méthode bénéfique».

 

  • À l'aide d'un pot de neti (en vente dans la plupart des boutiques d'aliments santé spécialisées et dans certaines pharmacies), versez une solution saline afin de débarrasser vos passages nasaux du mucus et des allergènes. Ou simplement de dissoudre une demi-cuillerée à café de sel dans 250 ml d'eau chaude. Remplissez ensuite de ce liquide une poire en caoutchouc ou une petite seringue prévue à cet effet et injectez-le doucement dans chaque narine, en vous penchant au-dessus d'un lavabo.

 

  • L'ortie contient une substance qui agit comme un antihistaminique. Elle apaise notamment les symptômes du rhume des foins (nez bouché et larmoiement). Vous trouverez des gélules de feuilles d'ortie séchées dans les magasins de produits diététiques. Prenez 300 mg trois fois par jour, et augmentez la posologie (à 500 ou 700 mg) en cas d'inefficacité.

 

  • Connu pour ses vertus sur la mémoire, le ginkgo biloba aiderait également à lutter contre les allergies. Il renferme des ginkgolides, molécules qui seraient capables de stopper l'activité d'un médiateur de l'inflammation allergique appelé PAF (facteur d'activation plaquettaire). Vous pouvez en prendre jusqu'à 240 mg par jour.

 

  • La quercétine, le pigment qui donne sa couleur au raisin noir et au thé vert, bloque la production d'histamine. Prenez une gélule de 500 mg deux fois par jour. (Attention: ne prenez pas de quercétine en même temps que les gélules d'ortie, car l'ortie renferme également de la quercétine.)

 

Pour apaiser naturellement les irritations

  • Pour calmer les démangeaisons et les gonflements oculaires, appliquez des compresses d'eau froide sur les yeux.
  • Les vaporisateurs ou doses de sérum physiologique utilisés pour l'hygiène du nez permettent d'humidifier les muqueuses. Cependant, une étude a récemment montré que certains de ces produits renfermaient un conservateur susceptible d'irriter les sinus. Mieux vaut par conséquent préparer votre propre solution saline :

 

Une technique contre l'allergie au pollen

Ce remède a été testé avec succès par l'armée américaine. Il consiste à consommer du miel produit dans sa région d'habitation, voire, si possible, également les rayons comprenant les alvéoles de cire. En mangeant ainsi le miel fabriqué par les abeilles de son environnement, on pourrait parvenir à se désensibiliser aux pollens locaux. Commencez 2 mois avant la période à laquelle vous souffrez le plus du rhume des foins, avalez deux cuillerées à soupe de miel par jour et mâchez la cire pendant 5 à 10 minutes. Poursuivez cette cure jusqu'à la fin de la période critique.

 

L'huile essentielle d'estragon
Mélangez 2 gouttes d'huile essentielle d'estragon dans une cuillère à café de miel. Matin, midi et soir si l'allergie est déjà active, ou une fois par jour de mani!re préventive au moment de l'année où vous êtes généralement sujet à ces allergies (les allergies de ce type sont toujours plus faciles à préenir qu'à traiter par la suite).
A ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitant, ni chez l'enfant de moins de 10 ans !

À tester

Les oméga-3 aident l'organisme à se défendre contre les inflammations en général, et peuvent par conséquent atténuer les réactions inflammatoires associées à l'allergie. Ces acides gras sont notamment présents dans le saumon, les sardines, le thon et le maquereau. Si vous préférez prendre de l'huile de poisson en gélules, choisissez une supplémentation associant EPA et DHA (les deux formes les plus actives des oméga-3), et prenez l'équivalent de 500 à 1000 mg D'EPA/DHA par jour.

L'huile de graines de lin est également une source d'oméga-3. Vous pouvez en prendre une cuillerée à soupe par jour, en l'ajoutant, par exemple, à une vinaigrette ou à un jus de fruit ou en l'incorporant à un dessert. Évitez de la faire chauffer.

La désensibilisation

La désensibilisation

La désensibilisation

Les vaccins contre les allergies se révèlent l'unique traitement capable de prévenir les symptômes associés au rhume des foins. Ils sont administrés à la suite d'un test, visant à déterminer quels sont vos déclencheurs. «Les vaccins [comportant les allergènes spécifiques auxquels vous réagissez] sont généralement donnés une ou deux fois par semaine, sur une période de trois à quatre mois. On injecte progressivement des doses de plus en plus élevées, jusqu'à ce que vous développiez une tolérance».

Des doses de suivi peuvent être prescrites pour une autre année ou deux, et les résultats peuvent durer jusqu'à cinq ans, ou davantage.

Consultez votre omnipraticien afin d'être référé à un allergologue ou un oto-rhino-laryngologue (spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge).

 

Personnellement, à l'âge de 14 ans et ce pendant 3 ans, j'ai fait des vaccins de désensibilisation et je suis toujours ennuyée par le rhume des foins...donc ça ne marche pas sur tout le monde.

Les symptômes

Les symptômes

Contre le rhume des foins

  • Ne sortez pas avant un orage et pendant les 3 heures qui suivent. Le taux d'humidité de l'air augmente fortement avant et pendant les orages, entraînant l'éclosion des grains de pollen, qui libèrent leurs substances allergènes.
  • Si vous devez sortir en pleine saison pollinique, portez des lunettes de soleil très couvrantes afin de limiter le plus possible les irritations oculaires.
  • Portez éventuellement un masque protecteur lorsque vous savez que vous allez être exposé aux pollens. Vous trouverez des masques filtrants efficaces et bon marché dans les drogueries et magasins de bricolage (ils servent à se protéger de la poussière).
  • Préparez une sorte de «piège à pollen» en appliquant une noisette de vaseline à l'entrée de chaque narine. Les spores de pollen devraient s'y coller avant que vous ne les inhaliez.
  • Fermez les fenêtres en voiture. Si vous mettez la climatisation, choisissez la position «circuit fermé» afin de ne pas faire pénétrer d'air chargé de pollen dans l'habitacle. Certains modèles peuvent être équipés d'un filtre spécial. Renseignez-vous auprès du concessionnaire.
  • Pendant la saison pollinique, lavez-vous les cheveux avant de vous coucher afin de ne pas déposer poussières et pollens sur l'oreiller.

 

Comment soulager les symptômes des allergies

Contre les acariens

Les acariens sont des organismes microscopiques qui se nourrissent de squames humaines et animales. Ils prolifèrent surtout dans les tapis, les moquettes, les rideaux et la literie et sont allergènes par le biais de leurs déjections.
 

  • Pour vous en débarrasser, recouvrez vos matelas, oreillers et couettes de housses traitées spécifiquement contre les acariens (en vente sur Internet, par correspondance et dans les grands magasins).
  • Dépoussiérez la maison chaque jour, fenêtres grandes ouvertes, en l'absence de l'adulte ou de l'enfant allergiques.
  • Aspirez tapis et moquettes régulièrement. Achetez si possible un aspirateur très puissant, muni d'un double sac et équipé d'un filtre HEPA (high efficiency particulates air filter), capable d'aspirer les petites particules (les déjections d'acariens, notamment).
  • Changez les draps une fois par semaine et lavez-les à 60 °C au moins pour être sûr de tuer les acariens.
  • Évitez d'avoir trop d'objets qui traînent et de bibelots pour limiter la poussière (et donc les acariens).
  • Tous les 1 à 2 mois, vaporisez une poudre acaricide sur vos tissus d'ameublement (fauteuils, rideaux, tapis…).
  • Installez un déshumidificateur. Un air sec permet de réduire de manière significative le nombre d'acariens.
  • Renouvelez l'air de votre intérieur en ouvrant vos fenêtres en grand au moins 10 minutes chaque jour.
  • Au moment d'aménager un appartement ou une maison, choisissez plutôt du carrelage ou du parquet que des moquettes et limitez le nombre de tapis.

 

Si vous souhaitez plus d'infos sur les acariens de poussières, c'est par ici :D

Comment soulager les symptômes des allergies

Purifier l'air

  • Les filtres à air modernes sont efficaces contre les allergènes de l'air (acariens, pollens, poils, poussières diverses…), notamment les filtres récents de type HEPA, capables d'éliminer de très petites particules (avant d'acheter un appareil, renseignez-vous sur ses capacités de filtrage). Si vous en installez un dans votre chambre, veillez à bien fermer la porte de façon à ce qu'il filtre uniquement l'air de cette pièce.
  • Néanmoins, ces filtres ou purificateurs ne peuvent rien ou presque contre les microparticules qui stagnent dans les tapis ou moquettes. Ils doivent donc être considérés comme une mesure d'appoint, l'essentiel étant de diminuer le plus possible les sources de poussière (tapis, tentures, moquettes…).
  • Un nettoyage de fond en comble de la maison permet de réduire la poussière, les moisissures, les squames et les autres allergènes les plus fréquents. Effectuez un grand ménage deux fois par an, au printemps et à l'automne, par exemple. Lavez toutes les surfaces, l'intérieur des placards, les plans de travail, les radiateurs, les meubles de cuisine et les plinthes avec une solution détergente, en rinçant bien après. Nettoyez les meubles avec un chiffon humide. Si c'est vous qui êtes allergique, faites éventuellement appel à une tierce personne pour ces tâches et ne restez pas dans la maison pendant la durée du ménage.
  • Les caves et les pièces en sous-sol sont de véritables nids à acariens et moisissures, surtout si elles sont un peu humides. Prévoyez dans ce cas un déshumidificateur (branché en permanence) et pensez à le vider régulièrement.
  • Les séchoirs à linge électriques rejettent parfois beaucoup de poussière. Évitez de nettoyer vous-même le filtre si vous êtes allergique. Et passez un coup d'aspirateur tout autour si nécessaire.

 

Comment soulager les symptômes des allergies

Si vraiment rien ne fonctionne sur vous, n'hésitez pas à retourner voir votre médecin traitant.

 

Il reste encore la solution de la piqûre de cortisone (uniquement sur prescription médicale) mais qui n'est vraiment pas naturelle avec peut-être aussi tous les risques de la cortisone !! (je ne suis pas médecin, je prefère donc leur laisser le soin de vous expliquer en détails ce qu'il y a à savoir là-dessus)

 

La cortisone et les préparations à base de cortisone (dérivés) sont utilisés depuis des décennies. Les doses très élevées utilisées auparavant entrainaient de nombreux effets secondaires. Les préparations de cortisone (appelées corticostéroïdes) actuellement utilisées permettent de doser finement les traitements. Les effets secondaires peuvent être évités en grande partie par une utilisation correcte, surtout en cas d’utilisation locale comme pommade, spray nasal ou spray contre l’asthme. En raison de leur importante action anti-inflammatoire et antiallergique, les préparations de cortisone sont souvent indispensables pour le traitement de maladies allergiques graves des voies respiratoires et de la peau.

La cortisone et les préparations à base de cortisone (dérivés) sont utilisés depuis des décennies. Les doses très élevées utilisées auparavant entrainaient de nombreux effets secondaires. Les préparations de cortisone (appelées corticostéroïdes) actuellement utilisées permettent de doser finement les traitements. Les effets secondaires peuvent être évités en grande partie par une utilisation correcte, surtout en cas d’utilisation locale comme pommade, spray nasal ou spray contre l’asthme. En raison de leur importante action anti-inflammatoire et antiallergique, les préparations de cortisone sont souvent indispensables pour le traitement de maladies allergiques graves des voies respiratoires et de la peau.La cortisone et les préparations à base de cortisone (dérivés) sont utilisés depuis des décennies. Les doses très élevées utilisées auparavant entrainaient de nombreux effets secondaires. Les préparations de cortisone (appelées corticostéroïdes) actuellement utilisées permettent de doser finement les traitements. Les effets secondaires peuvent être évités en grande partie par une utilisation correcte, surtout en cas d’utilisation locale comme pommade, spray nasal ou spray contre l’asthme. En raison de leur importante action anti-inflammatoire et antiallergique, les préparations de cortisone sont souvent indispensables pour le traitement de maladies allergiques graves des voies respiratoires et de la peau.La cortisone et les préparations à base de cortisone (dérivés) sont utilisés depuis des décennies. Les doses très élevées utilisées auparavant entrainaient de nombreux effets secondaires. Les préparations de cortisone (appelées corticostéroïdes) actuellement utilisées permettent de doser finement les traitements. Les effets secondaires peuvent être évités en grande partie par une utilisation correcte, surtout en cas d’utilisation locale comme pommade, spray nasal ou spray contre l’asthme. En raison de leur importante action anti-inflammatoire et antiallergique, les préparations de cortisone sont souvent indispensables pour le traitement de maladies allergiques graves des voies respiratoires et de la peau.

J'espère que vous aurez trouver votre bonheur dans cet article et si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à les partager :D

* * * * * * * * * *

N’oubliez pas de vous abonner à ma newsletter (dans la colonne de droite)  ;-)

(Depuis un smartphone, cliquer sur "Standard view" tout en bas de la page pour y accéder)

Vous pouvez également me suivre sur ma page Facebook !

Et à me contacter et/ou me poser vos questions par mail :

stephanie.azurite@gmail.com

Comment soulager les symptômes des allergies

Mots clés : allergie, allergique, rhume des foins, asthme, jardin, soleil

Sources :

www.plaisirssante.ca

www.mycosmetik.fr

Voir les commentaires

commentaires

J
Pour que les pollens n'entrent pas par les aérations sur fenêtres, vous pouvez vous inspirer de cette vidéo et faire de même :
https://www.youtube.com/watch?v=OgZqOi-6RmI
Répondre
S
Merci pour le lien. C'est une bonne idée parce que pour le moment c'est un peu la catastrophe !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog

PageRank SocialRank